Unsa-Territoriaux

Accueil > La fédération > Nos publications > Communiqué de presse > Communiqué des organisations syndicales de la Fonction Publique

L'UNSA-Territoriaux
vous accueille

PERMANENCE
du lundi au vendredi
de 9h à 12h30 - de 14h à 17h
21 rue Jules Ferry à Bagnolet
Tél : 01 48 18 88 36
secretariat@unsa-territoriaux.org

Communiqué des organisations syndicales de la Fonction Publique

Facebook Twitter LinkedIn

Les orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les de la Fonction publi­que CFDT, CFE CGC, CFTC, CGT, FA FP, FO, FSU, Solidaires, UNSA se sont réu­nies le 19 ­fé­vrier. Alors que le projet de loi dit « de trans­for­ma­tion de la Fonction publi­que » vient de faire l’objet d’une pre­mière pré­sen­ta­tion, elles condam­nent la méthode gou­ver­ne­men­tale consis­tant à impo­ser des mesu­res contre l’avis des orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les repré­sen­ta­ti­ves des plus de 5 mil­lions d’agent.e.s de la Fonction publi­que.

Elles aler­tent avec force sur les dan­gers que recèle le projet de loi Fonction publi­que. A l’inverse de la remise en cause des prin­ci­pa­les com­pé­ten­ces des orga­nis­mes consul­ta­tifs et du recours accru au contrat que cher­che à impo­ser le gou­ver­ne­ment, nos orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les esti­ment indis­pen­sa­ble de faire vivre la démo­cra­tie sociale par une plus grande prise en compte des man­dats des repré­sen­tant.e.s des per­son­nels, d’une part et, d’autre part, de mettre en œuvre un large plan de titu­la­ri­sa­tion des agent.e.s contrac­tuel.le.s.

Les orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les enga­gent d’ores et déjà diver­ses ini­tia­ti­ves pour peser sur le dis­po­si­tif engagé par le pou­voir exé­cu­tif au tra­vers du projet de loi Fonction publi­que.

Elles ont décidé de pre­miè­res étapes de mobi­li­sa­tion cor­res­pon­dant aux échéances de l’examen du projet de loi.

Elles appel­lent les agent.e.s à se mobi­li­ser à l’occa­sion du pas­sage du projet de loi en conseil des minis­tres, notam­ment par des ras­sem­ble­ments locaux et des inter­ven­tions auprès des élu.e.s et préfet.te.s, pour expri­mer leur oppo­si­tion à ce projet.

Attachées aux prin­ci­pes qui sont ceux de la Fonction publi­que, et au Statut géné­ral des fonc­tion­nai­res, qui repré­sen­tent une réelle garan­tie d’égalité entre usager.e.s, elles appel­lent à confor­ter le modèle social de notre pays.

Au quo­ti­dien, les agent.e.s tra­vaillent au ser­vice de l’inté­rêt géné­ral et font vivre des ser­vi­ces publics de qua­lité sur l’ensem­ble du ter­ri­toire.

Nos orga­ni­sa­tions exi­gent également une reva­lo­ri­sa­tion sala­riale de toutes et tous les agent.e.s. Cette reva­lo­ri­sa­tion est d’autant plus atten­due que, depuis son arri­vée, le gou­ver­ne­ment a accu­mulé des mesu­res néga­ti­ves (gel de la valeur du point d’indice, mau­vaise com­pen­sa­tion de l’aug­men­ta­tion de la CSG, réta­blis­se­ment du jour de carence…). Elles consi­dè­rent que l’annonce de la tenue d’un rendez-vous sala­rial par le Ministre ne cons­ti­tue pas à elle seule une réponse suf­fi­sante. C’est pour­quoi, elles lui deman­dent sans plus atten­dre quels sont les types de mesu­res que le gou­ver­ne­ment compte porter à la négo­cia­tion.

Elles feront de nou­veau enten­dre leurs pro­po­si­tions et leurs désac­cords à toutes les occa­sions qu’elles juge­ront utiles.

Elles se réu­ni­ront le 13 ­mars pour déci­der de la suite du pro­ces­sus de mobi­li­sa­tion et de son ampli­fi­ca­tion.

Paris, le 25 ­fé­vrier 2019

Cliquez sur l’image pour télécharger le communiqué :


Les guides

Annuaire
Facebook
Twitter

Accès sécurisé

BFM
Harmonie
GMF
MNT