Unsa-Territoriaux

Accueil > Statut - Carrière > Rémunération > NOUVEAU CADRE D’EMPLOI DES PUÉRICULTRICES TERRITORIALES

L'UNSA-Territoriaux
vous accueille

PERMANENCE
du lundi au vendredi
de 9h à 12h30 - de 14h à 17h
21 rue Jules Ferry à Bagnolet
Tél : 01 48 18 88 36
secretariat@unsa-territoriaux.org

NOUVEAU CADRE D’EMPLOI DES PUÉRICULTRICES TERRITORIALES

Facebook Twitter LinkedIn

Tract en docu­ment joint
Rappel :
Le décret validé au CSFPT le 5 fé­vrier 2014 crée un nou­veau cadre d’emploi reva­lo­risé pour les pué­ri­cultri­ces ter­ri­to­ria­les en deux temps, d’abord au pre­mier jour du mois qui suivra la paru­tion du décret et dans un second temps, au 1er juillet 2015.
Le nou­veau cadre d’emploi est cons­ti­tué de deux grades, le grade de pué­ri­cultrice et le grade de pué­ri­cultrice hors classe.
Le grade de pué­ri­cultrice com­porte une classe nor­male et une classe supé­rieure.
Les pué­ri­cultri­ces ter­ri­to­ria­les exer­cent dans les régions, les dépar­te­ments, les com­mu­nes et leurs établissements publics, dans le cadre notam­ment de la pro­tec­tion mater­nelle infan­tile, ainsi qu’au sein des établissements et ser­vi­ces d’accueil des enfants de moins de six ans rele­vant des col­lec­ti­vi­tés ou établissements publics où les pué­ri­cultri­ces peu­vent exer­cer les fonc­tions de direc­trice.
Le recru­te­ment inter­vient après un concours sur titre com­plété d’une ou plu­sieurs épreuves ouvert aux can­di­dats titu­lai­res du diplôme d’Etat de pué­ri­cultrice men­tionné. Les can­di­dats admis sont ins­crits sur une liste d’apti­tude.
Quand elles sont recru­tées par les col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­ria­les, les pué­ri­cultri­ces sont nom­mées en tant que sta­giai­res pen­dant un an, sont astrein­tes à suivre une for­ma­tion d’inté­gra­tion pour une durée totale de 5 jours, et seu­le­ment alors peu­vent pré­ten­dre à la titu­la­ri­sa­tion.
En fonc­tion du nombre d’années effec­tuées, avant la date d’entrée en vigueur du pré­sent décret, dans des fonc­tions cor­res­pon­dants à celles dans les­quel­les elles sont nom­mées, les pué­ri­cultri­ces sont clas­sées entre le 1er et le 8e échelon de la classe nor­male du grade de pué­ri­cultrice.
La classe nor­male du grade de pué­ri­cultrice com­prend neuf échelons. La classe supé­rieure com­prend sept échelons.
Le grade de pué­ri­cultri­ces hors classe com­prend onze échelons.
En termes d’avan­ce­ment :
• peu­vent être nom­mées à la classe supé­rieure, les pué­ri­cultri­ces de classe nor­male ayant atteint le 5e échelon et ayant au moins 9 ans de ser­vi­ces effec­tifs dans ce cadre d’emplois.
• Peuvent être nommés au grade de pué­ri­cultri­ces hors classe, les pué­ri­cultri­ces de classe supé­rieure ayant au moins 1 an d’ancien­neté dans le 1er échelon de leur grade.
Position Unsa Territoriaux :
Le Puéricultrices ont un niveau Bac+4, leurs mis­sions évoluent au sein des ser­vi­ces de Protection Maternelle Infantile par exem­ple, des res­pon­sa­bi­li­tés nou­vel­les du fait de la pénu­rie de Médecins ter­ri­to­riaux les entrai­nent vers des postes d’enca­dre­ment.
Aussi la reva­lo­ri­sa­tion indi­ciaire pro­po­sée par le nou­veau décret ne répond pas aux légi­ti­mes reven­di­ca­tions de ces agents ter­ri­to­riaux.
L’UNSA Territoriaux ne peut accep­ter notam­ment le choix de reclas­ser de manière dif­fé­rente les pué­ri­cultri­ces sui­vant qu’elles sont consi­dé­rées « acti­ves » ou « séden­tai­res », de plus le « troc » pro­posé pour aban­don­ner jus­te­ment le béné­fice de la caté­go­rie « active » et par cela donc un départ en retraite anti­ci­pée à 57 ans.
L’amen­de­ment porté par notre orga­ni­sa­tion en séance plé­nière du 5 fé­vrier au CSFPT allait exac­te­ment dans ce sens en pro­po­sant le reclas­se­ment le plus favo­ra­ble pour toutes les pué­ri­cultri­ces.
Les dis­cus­sions à venir sur la caté­go­rie A à peine enta­mées au CSFPT per­met­tront également d’affir­mer les reven­di­ca­tions de l’UNSA ter­ri­to­riaux pour une reconnais­sance de l’ensem­ble des cadres d’emploi clas­sés en caté­go­rie A et pour­tant rému­né­rés comme des A- voir A— (infir­miers de soins géné­raux, pué­ri­cultri­ces, cadres de santé,…) ; nous récla­mons effec­ti­ve­ment de voir la grille indi­ciaire des pre­miers grades de ces cadres d’emplois d’être au niveau de celle de la grille du pre­mier grade du cadre d’emploi d’Attaché ter­ri­to­rial (niveau Bac+3)

Patrick CAMPAGNOLO – Membre du CSFPT - unsacg13@­free.fr

Télécharger le tract…

Où nous trouver ?

France

Annuaire
Facebook
Twitter

Accès sécurisé

BFM
Harmonie
GMF
MNT