Unsa-Territoriaux

Accueil > Instances > Offices publics de l’habitat (OPH) > OPH : Des gardiens HLM inquiets pour leur logement… (Epilogue ?…)

L'UNSA-Territoriaux
vous accueille

PERMANENCE
du lundi au vendredi
de 9h à 12h30 - de 14h à 17h
21 rue Jules Ferry à Bagnolet
Tél : 01 48 18 88 36
secretariat@unsa-territoriaux.org

OPH : Des gardiens HLM inquiets pour leur logement… (Epilogue ?…)

Les actions menées pour le maintiens de la gratuité du logement de fonction et des charges des gardiens d’immeuble fonctionnaire vont peut être donner satisfaction.

Les Organisations syn­di­ca­les dont l’UNSA TERRITORIAUX, le pré­si­dent de la fédé­ra­tion des OPH, le Président du Conseil d’Administration de PLAINE COMMUNE HABITAT et les dif­fé­rents minis­tè­res ont œuvré tous ensem­ble ou sépa­ré­ment pour obte­nir gain de cause.
Maintenant on attend les textes !…

Communiqué de la fédé­ra­tion des OPH après la réu­nion du 22 ­juin à Matignon
Gardiens d’immeu­ble : une solu­tion se pro­file

Une délé­ga­tion de la Fédération des Offices Publics de l’Habitat, a été reçue ce lundi 22 ­juin à Matignon. Stéphane Peu, vice-pré­si­dent de la Fédération, repré­sen­tant le pré­si­dent Alain Cacheux, accom­pa­gné de Laurent Goyard, direc­teur géné­ral et Jean-Christophe Margelidon, direc­teur géné­ral adjoint, ont été reçus par le cabi­net du Premier Ministre.

Il res­sort de cette entre­vue que les Pouvoirs Publics réflé­chis­sent à une solu­tion qui don­nera plei­ne­ment satis­fac­tion, en per­met­tant aux offi­ces de main­te­nir la prise en charge du loge­ment et des char­ges pour les gar­diens logés par néces­sité abso­lue de ser­vice.

La Fédération des Offices Publics de l’Habitat infor­mera ses adhé­rents dès que les contours de cette solu­tion se pré­ci­se­ront.

Pour mémoire, La Fédération des Offices Publics de l’Habitat s’est mobi­li­sée suite à un décret de mai 2012 qui entre en vigueur en sep­tem­bre 2015. Ce texte pré­voit pour les gar­diens d’immeu­bles fonc­tion­nai­res de ne plus béné­fi­cier des mêmes condi­tions de loge­ment dans l’exer­cice de leur fonc­tion, en payant désor­mais les char­ges. Or, pour les gar­diens, il s’agit d’un avan­tage acquis signi­fi­ca­tif qui, s’il était sup­primé, impac­te­rait consi­dé­ra­ble­ment leur pou­voir d’achat, à hau­teur de près de 200 euros par mois.

De plus, ce décret ren­for­çait l’iné­ga­lité de trai­te­ment entre fonc­tion­nai­res et agents sala­riés de droit privé qui coha­bi­tent dans les offi­ces. Ces per­son­nels, rele­vant de deux sta­tuts, effec­tuent pour­tant les mêmes tâches auprès des loca­tai­res.

C’est pour­quoi, le 5 mai et le 2 juin sur l’espla­nade des Invalides, à Paris, à l’appel des confé­dé­ra­tions syn­di­ca­les mais aussi suite à un mou­ve­ment lancé par les gar­diens de Plaine Commune Habitat, des mani­fes­ta­tions s’étaient dérou­lées pour défen­dre le statut des gar­diens fonc­tion­nai­res.

La Fédération ne peut donc que se réjouir d’avoir été enten­due par les Pouvoirs Publics, afin de per­met­tre aux offi­ces de conti­nuer à assu­rer plei­ne­ment leurs mis­sions dans les quar­tiers popu­lai­res, où les gar­diens d’immeu­bles sont des relais indis­pen­sa­bles au bien vivre ensem­ble.

DOCUMENT JOINT (PDF)
-  Communiqué de Plaine Commune habi­tat
La décla­ra­tion de Stéphane PEU le 22 ­Juin à Matignon

Nos arti­cles pré­cé­dents :
- Le 12 ­Juin… Mardi 2 juin sur l’espla­nade des Invalides, à Paris, un nou­veau ras­sem­ble­ment…
- Le 22 Mai… Le 5 mai, une délé­­ga­­tion de gar­­diens d’immeu­­ble mani­­fes­­tait…
- Le 06 Mai… « Touchez pas à nos gar­­diens ! », c’était le mot d’ordre des gar­­diens ras­­sem­­blés le 5 mai…


Où nous trouver ?

France

Annuaire
Facebook
Twitter

Accès sécurisé

BFM
Harmonie
GMF
MNT