Unsa-Territoriaux

Accueil > Dossiers > Protection sociale > Protec’ info n°7 (mars-avril-mai 2019)

L'UNSA-Territoriaux
vous accueille

PERMANENCE
du lundi au vendredi
de 9h à 12h30 - de 14h à 17h
21 rue Jules Ferry à Bagnolet
Tél : 01 48 18 88 36
secretariat@unsa-territoriaux.org

Protec’ info n°7 (mars-avril-mai 2019)

Facebook Twitter LinkedIn


L’UNSA s’est doté d’un outil de communication trimestriel pour donner aux militantes et militants les informations utiles, pour comprendre le fonctionnement de la protection sociale et pour mieux en appréhender les enjeux essentiels.

Sommaire


• Rapport sur les arrêts de tra­vail et leur indem­ni­sa­tion
• Les âges de départ à la retraite, un déli­cat équilibre


L’éditorial de Dominique CORONA,
Secrétaire National UNSA.

Quand la santé s’invite au grand débat -
Un sys­tème en crise



Absente des thèmes offi­ciels du grand débat, la santé y a for­te­ment surgi à tra­vers les préoc­cu­pa­tions de la popu­la­tion. Saturation des ser­vi­ces d’urgence, condi­tions de tra­vail dans les hôpi­taux, pro­blè­mes d’accès aux soins et notam­ment à un méde­cin trai­tant dans les déserts médi­caux, le sys­tème est plus que jamais en crise.

En sep­tem­bre 2018, pour répon­dre à ces défaillan­ces, le Président de la République annon­çait une série de mesu­res comme par exem­ple la fin du numé­rus clau­sus pour les études de méde­cine. Malheureusement, ces mesu­res met­tront plu­sieurs années avant de pro­duire leurs effets.

Or dans l’attente, ce sont des cen­tai­nes de mil­liers de per­son­nes des zones rura­les ou péri­phé­ri­ques des gran­des villes qui n’arri­vent plus à avoir accès à un méde­cin trai­tant. S’y soi­gner devient un cal­vaire et cette situa­tion ren­force le sen­ti­ment de relé­ga­tion.

Aujourd’hui pour­tant, aucun dis­po­si­tif ne pré­voit de contrain­dre les méde­cins à s’ins­tal­ler dans les déserts médi­caux et face à une crise sans pré­cé­dent, les inci­ta­tions à l’ins­tal­la­tion en zones sous-denses ne suf­fi­sent pas (plus) à répon­dre aux besoins des popu­la­tions.

Répondre aux préoc­cu­pa­tions des fran­çais en matière de santé passe par une prise en charge glo­bale de la mala­die. Il faut donc assu­rer des soins de qua­lité à tous et une pro­tec­tion sociale de qua­lité contre les aléas de la vie, sans perte de rému­né­ra­tion. Tout le contraire, par consé­quent, du « jour de carence pour tous » pré­co­nisé par le rap­port por­tant sur les arrêts de tra­vail et leur indem­ni­sa­tion remis au gou­ver­ne­ment le 20 ­fé­vrier der­nier.


Pour télécharger le fichier, cliquez sur l’image suivante :


Les guides

Annuaire
Facebook
Twitter

Accès sécurisé

BFM
Harmonie
GMF
MNT