Unsa-Territoriaux

Accueil > Statut - Carrière > Evènements > SAPEURS POMPIERS, l’UNSA Territoriaux reçue par Manuel VALLS

L'UNSA-Territoriaux
vous accueille

PERMANENCE
du lundi au vendredi
de 9h à 12h30 - de 14h à 17h
21 rue Jules Ferry à Bagnolet
Tél : 01 48 18 88 36
secretariat@unsa-territoriaux.org

SAPEURS POMPIERS, l’UNSA Territoriaux reçue par Manuel VALLS

Facebook Twitter LinkedIn

Après avoir ren­contré les conseillers du Ministre fin juillet 2012, l’UNSA ter­ri­to­riaux (Union Nationale des Syndicats Autonomes) a été reçue place Beauvau par Monsieur Manuel VALLS, Ministre de l’Intérieur, le 7 sep­tem­bre 2012.

Partie pre­nante de la Dynamique des Acteurs de la Sécurité Civile [1], l’UNSA a été force de pro­po­si­tion et le Ministre de l’Intérieur les a assuré de sa volonté d’ins­tau­rer un dia­lo­gue régu­lier avec les par­te­nai­res sociaux.

La réforme de la filière « sapeur pompier professionnel » est une bonne réforme :

Le Ministre de l’Intérieur a convenu que la refonte de la filière des sapeurs pom­piers pro­fes­sion­nels était non seu­le­ment une bonne réforme et qu’elle ne serait pas remise en ques­tion mais aussi qu’il se fai­sait fort d’en convain­cre les orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les encore réti­cen­tes.

Suite à la pro­mul­ga­tion des décrets du 20 a­vril 2012, de gran­des dis­pa­ri­tés de mise en place ont été cons­ta­tées entre les dif­fé­rents SDIS. Une cir­cu­laire d’appli­ca­tion vien­dra en har­mo­ni­ser l’appli­ca­tion.

Enfin, la clause de revoyure qui a été négo­ciée sera bel et bien mise en place avant la fin de l’année 2012 afin de cor­ri­ger tout dys­fonc­tion­ne­ment de cette reforme.

D’importants dossiers à venir :

Les dos­siers rela­tifs à la filière SSM et aux CTA-CODIS seront abor­dés lors de la pro­chaine Conférence Nationale des Services d’Incendie et de Secours (CNSIS) prévue le 18 ­sep­tem­bre 2012.

Le dos­sier rela­tif aux Emplois Supérieurs de Direction va pou­voir être relancé.

Le secours à personne est crucial pour les sapeurs pompiers :

Le secours à per­sonne est un dos­sier cru­cial pour les sapeurs-pom­piers et les décla­ra­tions du Ministre de la Santé sur la pré­pon­dé­rance des Agence Régionale de Santé inquiè­tent notre pro­fes­sion.

Le Ministre de l’Intérieur a rap­pelé qu’il ne pou­vait y avoir de concur­rence entre les dif­fé­rents ser­vi­ces d’urgence et que cela ferait l’objet d’échanges avec le Ministre de la santé.

Secours en montagne :

Force est de cons­ta­ter que la cir­cu­laire char­gée d’orga­ni­ser le secours en mon­ta­gne est peu, voire pas, appli­quée. Le Ministre de l’Intérieur a confirmé qu’il était de la res­pon­sa­bi­lité des pré­fets de veiller à son appli­ca­tion sur le ter­rain. Un rappel en ce domaine leur sera fait.

Les sapeurs pompiers veulent conserver leur régime de travail :

Une direc­tive euro­péenne entend régle­men­ter le temps de tra­vail, met­tant en péril un modèle basé sur la garde de « 24h » auquel sont très atta­chés les sapeurs-pom­piers fran­çais.

L’appli­ca­tion de cette direc­tive impac­te­rait les sapeurs pom­piers pro­fes­sion­nels mais aussi volon­tai­res, ris­quant de désé­qui­li­brer un modèle de sécu­rité civile à la fran­çaise, démon­trant son quo­ti­dien­ne­ment son effi­ca­cité.

Conscient de cette pro­blé­ma­ti­que, le Ministre de l’Intérieur s’est engagé à abor­der ce dos­sier avec le Ministre délé­gué à l’Europe.

L’UNSA doit siéger à la CNSIS :

Aujourd’hui, bien que la fédé­ra­tion UNSA Territoriaux par­ti­cipe offi­cieu­se­ment à tous les tra­vaux rela­tifs à la sécu­rité civile, elle n’est pas offi­ciel­le­ment repré­sen­tée à la Conférence Nationale des Services d’Incendie et de Secours (CNSIS) et ce dans l’illé­ga­lité la plus totale.

Seules les orga­ni­sa­tions repré­sen­ta­ti­ves au moment de sa créa­tion en 2004 y sont repré­sen­tées.

L’arrêté de 2012 ne tient aucun compte de la régle­men­ta­tion rela­tive à la repré­sen­ta­ti­vité.

L’UNSA siège au CSFPT, l’UNSA doit être repré­sen­tée à la CNSIS. Une note en ce sens a été remise au Sénateur Yves ROME, Président de la CNSIS.

Le Ministre de l’Intérieur a montré qu’il était bien au cou­rant de cette situa­tion, qu’il avait demandé à ses ser­vi­ces d’étudier la pré­sence de l’UNSA Territoriaux à la CNIS, afin qu’une réponse rapide et sans détour soit appor­tée.

Un projet novateur porté par l’UNSA :

Pour la fédé­ra­tion UNSA Territoriaux, les sapeurs pom­piers doi­vent être les mai­tres d’œuvre d’une meilleure impli­ca­tion des citoyens dans la sécu­rité civile.

Un pan com­plet de la loi de 2004, dite de moder­ni­sa­tion de la sécu­rité civile, avait pour objec­tif de remet­tre le citoyen au cœur du dis­po­si­tif de sécu­rité civile.

Quelques ini­tia­ti­ves ont été prises mais force est de reconnai­tre que cet objec­tif ambi­tieux n’est pas atteint.

Aussi, la fédé­ra­tion UNSA Territoriaux pro­pose que les SDIS soient mai­tres d’œuvre pour pré­pa­rer chaque citoyen, dès l’école, à savoir réagir face aux ris­ques. Les assu­ran­ces, prin­ci­pa­les béné­fi­ciai­res d’une baisse du nombre de vic­ti­mes, pour­raient par­ti­ci­per au finan­ce­ment d’un tel dis­po­si­tif.

Les enjeux sont :

    - Sociétaux puisqu’il s’agit que chaque citoyen ait un vrai « vernis Sécurité Civile ». De plus, un tel dispositif serait clairement de nature à susciter des vocations vers le volontariat et les métiers de la sécurité.
    - Professionnels avec la mise en place d’équipes dédiées offrant, notamment, de vraies opportunités de fin de carrière pour des sapeurs pompiers expérimentés.
    - Humains avec une diminution du nombre de morts et de blessés.
    - Financiers au regard du coût pour la société d’un décès ou d’un blessé grave.

Le Ministre de l’Intérieur a été très inté­ressé par cette pro­po­si­tion en la qua­li­fiant de « véri­ta­ble projet de société » et s’est engagé à évoquer cette piste de tra­vail avec le Président de la République et avec Valérie FOURNEYRON, Ministre des Sports, de la Jeunesse, de l’Education popu­laire et de la Vie asso­cia­tive.

En conclusion :

Le Ministre de l’Intérieur s’est montré atten­tif aux reven­di­ca­tions de l’UNSA et de la DASC, qua­li­fiant cet entre­tien de « pre­mière étape du dia­lo­gue ».

La fédé­ra­tion UNSA Territoriaux reste malgré tout mobi­li­sée autour de ces reven­di­ca­tions qu’elle sou­haite voir abou­tir dans l’inté­rêt des sapeurs pom­piers fran­çais et plus lar­ge­ment de la sécu­rité civile.


[1DASC : regroupement de plusieurs syndicats et de la Fédération Nationale des sapeurs-pompiers français, décidés à travailler ensemble, dans l’intérêt des sapeurs-pompiers et de la sécurité civile en France

Où nous trouver ?

France

Annuaire
Facebook
Twitter

Accès sécurisé

BFM
Harmonie
GMF
MNT