Enseignement artistique : l'UNSA défend les droits des agents territoriaux

Enseignement artistique : l'UNSA défend les droits des agents territoriaux

Le 26 septembre 2018, le CSFPT rendait un avis unanimement favorable au rapport « Filière enseignement artistique». Où en sommes-nous aujourd'hui ?


Enseignants en école d'art : enfin gommer les différences entre les agents de l'Etat et ceux de la Territoriale !


Les enseignants en école d'art ne disposent toujours pas des mêmes droits selon qu'ils sont agents de l'Etat ou de la Territoriale. La Fédération UNSA Territoriaux et le SNEA (syndicat national des enseignants et artistes affilié à la fédération) ont été auditionnés le mercredi 5 janvier 2022 par l'inspection générale des affaires culturelles, dans le cadre de la mission interministérielle sur l’évolution du statut des professeurs des écoles supérieures d’art territoriales. Plus de 1000 agents (environ 500 fonctionnaires et 500 contractuels !) sont concernés sur les 34 écoles supérieures d'art territoriales (contre 10 écoles nationales supérieures d'art).


L’UNSA Territoriaux et le SNEA continuent de défendre la création, pour les professeurs d’enseignement artistique (PEA) de l’enseignement supérieur, d’un statut miroir à celui des professeurs des écoles nationales supérieures d’art (PEN). L'objectif est d'enfin permettre l’alignement des rémunérations et des conditions de travail (dont le temps de travail) sur le statut des PEN, en prévoyant une évolution parallèle (ainsi, en cas de changement chez les PEN, il s’appliquera également aux PEA des écoles supérieures). Pour l'UNSA, il s'agit là aussi d'une mesure de bon sens, qui favorise les mobilités et l'attractivité.

 

Voir aussi :

Mission « flash » sur les écoles supérieures d’art territoriales de Mmes Fabienne Colboc et Michèle Victory (PDF)

Le courrier de l'UNSA Territoriaux concernant la mission interministérielle sur l’évolution du statut des professeurs des écoles d’art territoriales (PDF) 

 

Dumistes : à quand la reconnaissance en catégorie A qui leur est due ?

 

Les Dumistes (titulaires d'un diplôme universitaire de musicien intervenant) sont 5000 en France, composés à 70 % de femmes. Ils ne sont ni professeurs de conservatoire, ni enseignants, mais les deux à la fois ! Ils ont été créés par les ministères de la Culture et de l’Éducation nationale en 1984 pour « favoriser l’éducation musicale dans le primaire ». Dans son rapport du 26 septembre 2018, le CSFPT préconisait de les reclasser en catégorie A. Trois ans et demi après, le gouvernement n'a toujours pas souhaité s'en saisir...

 

C'est pourquoi l'UNSA a rendu un avis favorable sur un nouveau vœu du CSFPT, qui interpelle le gouvernement quant à l’ensemble des préconisations de son rapport du 26 septembre 2018 portant sur la « Filière enseignement artistique » et attend maintenant des actes !


Voir aussi : Le voeu du CSFPT pour une revalorisation de la filière€ enseignement artistique (PDF)

/
CSFPTSNEAartististique
En savoir plus / Voir tout le dossier
Temps de lecture : 6 min.
Temps de lecture : 1 min.
Temps de lecture : 1 min.
Temps de lecture : 4 min.
Temps de lecture : 1 min.
Temps de lecture : 2 min.