Paris 2024 : la France sur le podium du dialogue social ?

Paris 2024 : la France sur le podium du dialogue social ?

À l'horizon des Jeux olympiques et Paralympiques de Paris 2024, l'UNSA en appelle aux employeurs publics et privés, ainsi qu'au gouvernement, pour instaurer un dialogue social efficace et créer un cadre propice aux négociations.


Bagnolet, le 9 janvier 2024

 

Nous sommes aujourd’hui à moins de 200 jours des Jeux olympiques de Paris 2024. Cet événement planétaire se déroulera à Paris et dans de nombreux territoires. Il sera un moment important pour notre pays. Son organisation nécessite, depuis déjà longtemps, la mobilisation d’un grand nombre de salariés, du privé comme du public.

 

Salariés du bâtiment, forces de sécurité et de gardiennage, agents des transports, de la logistique, de la restauration par exemple, personnels de santé, tous les secteurs d’activité sont concernés. Leur mobilisation, en particulier pendant la durée des compétitions, est indispensable pour la réussite des Jeux olympiques et paralympiques.

 

Et au-delà des salariés ou agents de la Fonction publique directement concernés, l’impact sera important pour de nombreux salariés en particulier franciliens et des sites olympiques concernés.

 

Le dialogue social doit se nouer partout pour mesurer les impacts sur les conditions de travail, les repos, les équilibres vie familiale et personnelle et prévoir les aménagements nécessaires. Modifications temporaires des cycles et horaires de travail, recours étendu aux permanences et astreintes, adaptation de la période de congés, facilitation du télétravail, aménagement horaire, voire parfois prise de congés obligatoires les modifications peuvent être majeures.

/
Sur le même sujet /
Est-ce que la fonction publique est prête pour les JO 2024 ?
Temps de lecture : 1 min.
/
fonction publique2024négociation

Certains secteurs, certaines entreprises mènent déjà un véritable dialogue social et trouvent des accords positifs avec les organisations syndicales. Mais parfois, dans d’autres entreprises, d’autres secteurs, ce dialogue social est bien plus difficile à mener. Et il est totalement inexistant ailleurs.

 

Un bilan très contrasté donc mais à coup sûr, notre pays n'est pas sur le podium du dialogue social. Il y a urgence à s'y atteler.


L'UNSA demande à tous les employeurs publics comme privés, au gouvernement comme aux collectivités de créer le cadre d'un dialogue social fructueux.

 

Laurent Escure, Secrétaire général de l’UNSA

En savoir plus / Voir tout le dossier
Mobilisation le 8 mars pour l'égalité entre les femmes et les hommes
Temps de lecture : 2 min.
Politique du logement des agents publics : un pas supplémentaire
Temps de lecture : 2 min.
Toujours pas de Ministre pour la Fonction Publique
Temps de lecture : 1 min.
Nouveautés 2024 pour la fonction publique
Temps de lecture : 1 min.
Santé au travail : Vigilance vague de froid
Temps de lecture : 1 min.
Compte-épargne temps : clarification de la DGCL
Temps de lecture : 1 min.