Unsa-Territoriaux

Accueil > La fédération > Nos publications > Communiqué de presse > Covid-19 : 250 000 Enseignants artistes des écoles de musique, des (...)

L'UNSA-Territoriaux
vous accueille

PERMANENCE
du lundi au vendredi
de 9h à 12h30 - de 14h à 17h
21 rue Jules Ferry à Bagnolet
Tél : 01 48 18 88 36
secretariat@unsa-territoriaux.org

Covid-19 : 250 000 Enseignants artistes des écoles de musique, des conservatoires et des écoles d’art oubliés ?

Facebook Twitter LinkedIn

Il a été décidé d’ouvrir les écoles, pro­gres­si­ve­ment, à partir du 11 mai 2020 et dans le strict res­pect des pres­crip­tions émises par les auto­ri­tés, éditées dans un guide du Ministère de l’éducation natio­nale et de la jeu­nesse.

Mais QUID de l’ensei­gne­ment artis­ti­que exercé dans les conser­va­toi­res, les écoles muni­ci­pa­les de musi­que et de danse, les écoles d’art où plus de 250 000 élèves et ensei­gnants pra­ti­quent musi­que, danse, art dra­ma­ti­que, arts plas­ti­ques… ?

Or chaque dis­ci­pline, chaque famille d’ins­tru­ments est sou­mise à des spé­ci­fi­ci­tés. Les mesu­res de pré­ven­tion et de pro­tec­tion sani­taire tant à des­ti­na­tion des élèves que des pro­fes­seurs sont qua­si­ment impos­si­bles à mettre en œuvre en pré­sen­tiel dans le contexte sani­taire actuel.

L’UNSA a décidé d’exer­cer son droit d’alerte pour que le gou­ver­ne­ment adresse des direc­ti­ves clai­res aux exé­cu­tifs locaux, sur les pré­cau­tions à pren­dre pour assu­rer la sécu­rité des élèves et pro­fes­seurs d’ensei­gne­ment artis­ti­que afin d’éviter l’appa­ri­tion de nou­veaux clus­ters.

Les exé­cu­tifs locaux doi­vent réunir les CHSCT pour exa­mi­ner les condi­tions d’exer­cice des cours par télé-ensei­gne­ment et réduire ou sus­pen­dre, si néces­saire, l’acti­vité dans les établissements d’ensei­gne­ment artis­ti­que en pré­sen­tiel (musi­que, danse, art dra­ma­ti­que, arts plas­ti­ques) jusqu’à la ren­trée de sep­tem­bre.

Alors que le Président de la République com­mu­ni­que lar­ge­ment dans les médias sur les mesu­res finan­ciè­res à des­ti­na­tion des métiers du spec­ta­cle vivant et de la Culture, les 250 000 élèves et pro­fes­seurs des écoles d’ensei­gne­ment artis­ti­que ne doi­vent pas être sacri­fiés.

Il s’agit aussi d’une mesure de santé publique.



Téléchargez le com­mu­ni­qué de presse en cli­quant sur ce lien

Congrès 2020

Stop harcèlement

Les guides

Annuaire
Facebook
Twitter

Accès sécurisé

BFM
Harmonie
GMF
MNT