Unsa-Territoriaux

Accueil > La fédération > L’UNSA Territoriaux soutient l’action de...

L'UNSA-Territoriaux
vous accueille

PERMANENCE
du lundi au vendredi
de 9h à 12h30 - de 14h à 17h
21 rue Jules Ferry à Bagnolet
Tél : 01 48 18 88 36
secretariat@unsa-territoriaux.org

L’UNSA Territoriaux soutient l’action de…

Facebook Twitter LinkedIn

L’UNSA Territoriaux soutient l’action de Femmes Solidaires contre les viols massifs des femmes Djiboutiennes par l’armée et pour dire stop à l’impunité totale.

Des femmes Djiboutiennes sont actuel­le­ment en grève de la faim depuis plus de 12 jours sur Paris pour dénon­cer les viols mas­sifs dont elles sont vic­ti­mes par l’armée Djiboutienne en toute impu­nité.

Arcueil (94) - Conseil muni­ci­pal du 8 Avril 2016
Vœu adressé au Président de la République et au Ministre des Affaires étrangères.
Monsieur le Président de la République
Monsieur le Ministre des Affaires étrangères
Depuis le 25 mars, à Arcueil, 10 femmes de Djibouti vivant en France et en Belgique, ont entamé une grève de la faim pour dénon­cer les viols commis sur des femmes appar­te­nant à l’ethnie AFAR par l’armée Djiboutienne.
Par cette action qui met leur santé en danger, elles enten­dent pro­tes­ter contre ces vio­len­ces – 246 viols recen­sés à ce jour - et briser le mur du silence érigé autour de ces viols.
Elles exi­gent :
La reconnais­sance de ces viols comme crimes de guerre,
L’ouver­ture d’une enquête inter­na­tio­nale sur toutes les exac­tions com­mi­ses à l’encontre des femmes en République de Djibouti,
Le juge­ment des sol­dats cou­pa­bles de ces viols,
Le res­pect des conven­tions régio­na­les et inter­na­tio­na­les rati­fiées par Djibouti dont la CEDAW.
La France est un des par­te­nai­res pri­vi­lé­giés de Djibouti de longue date, elle y a des inté­rêts économiques et mili­tai­res. Notre pays ne sau­rait rester passif face à cette atteinte into­lé­ra­ble aux droits humains.
Solidaire du juste combat mené par ces femmes, le conseil muni­ci­pal vous demande d’inter­ve­nir fer­me­ment auprès des auto­ri­tés Djiboutiennes et des orga­ni­sa­tions inter­na­tio­na­les pour faire cesser rapi­de­ment cette situa­tion, pour­sui­vre les auteurs de ces actes bar­ba­res et faire reconnaî­tre toutes les attein­tes por­tées à l’inté­grité des femmes.

-  #stop­viold­ji­bouti

DOCUMENT JOINT (PDF)
Communiqué
Un mot, un geste de la France…
-  12ème jour de la Grève de la faim des femmes Djiboutiennes contre les viols par l’armée Djiboutienne et l’impu­nité


Les guides

Annuaire
Facebook
Twitter

Accès sécurisé

BFM
Harmonie
GMF
MNT