Unsa-Territoriaux

Accueil > Retraites > La Commission fédérale > Réforme des retraites : deuxième réunion de concertation sur les droits de (...)

L'UNSA-Territoriaux
vous accueille

PERMANENCE
du lundi au vendredi
de 9h à 12h30 - de 14h à 17h
21 rue Jules Ferry à Bagnolet
Tél : 01 48 18 88 36
secretariat@unsa-territoriaux.org

Réforme des retraites : deuxième réunion de concertation sur les droits de solidarités et la gouvernance

Facebook Twitter LinkedIn

Mercredi 17 avril, Dominique Corona, Secrétaire national UNSA en charge de la protection sociale et Annick Fayard, Conseillère nationale retraite et santé au travail UNSA ont rencontré les équipes du Haut-Commissaire en charge de la Réforme des retraites.

Cette réu­nion avait pour objec­tif d’échanger sur les droits de soli­da­rité dans le cadre d’un sys­tème uni­ver­sel de retrai­tes et de réflé­chir sur la gou­ver­nance d’un tel sys­tème.

Les équipes du HCRR ont rap­pelé que le pas­sage à un sys­tème en points permet de pré­ser­ver la prise en compte des inter­rup­tions invo­lon­tai­res d’acti­vité par le sys­tème de retraite.

Dans un sys­tème uni­ver­sel à points, le mon­tant de la pen­sion est cal­culé sur l’ensem­ble de la car­rière et non plus sur une période donnée ( 6 der­niers mois pour les fonc­tion­nai­res et les sala­riés des régi­mes spé­ciaux et les 25 meilleu­res années pour les sala­riés du privé…)

Pour l’UNSA, il est donc indis­pen­sa­ble que les pério­des d’inac­ti­vité soient prises en compte, lorsqu’un revenu de rem­pla­ce­ment des­tiné à com­pen­ser la perte de revenu pro­fes­sion­nel est assuré (allo­ca­tion chô­mage, indem­nité jour­na­lière…).

Ainsi, pour l’UNSA, les pério­des de chô­mage, de mala­die doi­vent donner droit à des points retrai­tes afin de ne pas peser sur le mon­tant de la future pen­sion.

L’UNSA a aussi rap­pelé sa reven­di­ca­tion de voir porter la pen­sion mini­male au SMIC pour un sala­rié ayant réa­lisé toute sa car­rière au SMIC.

En ce qui concerne l’Allocation Solidarité pour les per­son­nes âgées, nous avons rap­pelé que celle-ci devait être finan­cée par la soli­da­rité natio­nale et qu’elle devait être portée au niveau du seuil de pau­vreté.

Pour conclure cette réu­nion de concer­ta­tion, l’UNSA a rap­pelé son atta­che­ment fort à une ges­tion pari­taire du futur sys­tème. Ainsi la valeur du point, le niveau des coti­sa­tions, la ges­tion des réser­ves du sys­tème, la reva­lo­ri­sa­tion des pen­sions… devront rele­ver des déci­sions prises exclu­si­ve­ment par le Conseil d’Administration.

Les guides

Annuaire
Facebook
Twitter

Accès sécurisé

BFM
Harmonie
GMF
MNT